Rechercher

Retour sur la traversée de Mindelo à Saint Barth 🏝⛵️

Aujourd’hui c’est le capitaine qui vous narre la transat 😀


Dixit Eymeric :


Notre départ était prévu pour le 10 janvier.

Puis, Madame la covid et son variant son venus nous dire bonjour 👋.

Du coup 2 jours à dormir et ensuite vient le tour d'Adeline.

De ce fait nous sommes partis le 15 janvier.

Les vents sur les cartes étaient bons, vent de travers modéré pendant 6 jours, puis les Alysés débarquent et en avant...


Oui 😄 et ça c'est sur le papier ....


Dans la réalité :

nous sommes partis avec du vent grand largue ( vent arrière ) .

Jusqu'à ce que nous passions l'île de Santo Antoa.

Il y avait un voilier devant qui faisait route sur la Martinique, nous le rattrapions lorsque le vent tomba.

Puis, je le vois nous laisser sur place.

Mais ce n'est pas possible😅.

Ah oui, vive le moteur.

Nous avons passé les 3 premières nuits avec une moyenne de 3 à 4 nds.

Je ne voulais pas mettre le moteur en début de transat.

Je l'ai joué en vieux puriste qui ce disait " ça va arriver, ça va arriver...."


Quelque part, tout est juste.

Car Mme la Covide ne nous avez pas oublié et pendant la 1ère semaine, chaque manœuvre était épuisante. 😅🤪

Nous avons vu l'île de Santo Antao pendant 2 jours, c'était interminable.

Puis, le vent est venu . Super 😄

Et bien sûr, pas comme sur le papier, vent de face !!!!

Du coup nous avons fait du près pendant quelques jours et avons navigué dans le Sud/Ouest.


Puis le travers est venu, nous avons navigué sous spy asymétrique.

Le milieu de transat était plutôt sportif et épuisant, nous avons traversé beaucoup d'orages tropiquaux pendant 3 jours, du coup beaucoup de manœuvre de jour comme de nuit .

Avec des affalages de spy à 2h du matin en mode super rapide car le vent monte assez vite sous les grains.


Nous avons croisé 3 voiliers, une famille partis des canaries le 3 janvier, avec 2 enfants de 9 et 11 ans.

Enzo et leur enfants on fait un peu la discute...

Puis, à 1 800 Milles, un voilier qui faisait route sur St Lucie, nous sommes passés à 20 m l'un à côté de l'autre,et le lendemain, encore un autre voilier.


Les Alysés stables sont arrivés 700 M avant l'arrivée. Stables et pas du tout puissants, 10 à 14 nds.

Nous avons navigué sous spy symétrique de jour comme de nuit, pour rattraper le temps perdu, même si en vérité, ce qui est perdu est perdu.🤪

700 ,600, 500, 400, 300, 200 oui, c'est cool

La nuit des 150 Milles, gros orage tropical, pas long et assez fort pour mettre le spi en cocotiers autour du génois. 😅

A ce moment ça ne rigolait pas trop sur le pond.😜.puis au bout d'un moment nous avons réussi à affaler le spy en vrac sans le déchirer.

Puis.... plus de vent, 5 nds. Au bordel, c'est une blague à 150 Miles.

Du coup, cette fois ci, moteur jusqu'à 9h heure UTC.

Puis le vent revient pas très fort, 10 nds et c'est mieux que rien.

100, 90, 80,70. Le spi symétrique ne tient plus, le vent est S/ S/ E. à 90°.

Du coup je change de spi et je mets l'asymétrique.

Nous ne nous sommes pas ennuyés dans cette transat, jusqu'à à la fin🤣.

60, 50 40... plus de vent, 6 nds.

Au bordel c'est une blague ETA prévue à 21h, et bien non !!!!

C'est ma 5 ème transat, dont 3 dans ce sens .

Et bien je peux vous dire que je n'ai jamais vu de telles conditions. Et finir une transat au moteur alors que nous avons dû mettre 15h de moteur en tout, quel bordel..

30 M pas de vent, moteur 😤

25 M le vent revient un peu, 8 nds. Et allez, je remets l'assy.

Et pour finir le vents est tombé, et avons finis la transat au moteur avec une arrivée à 2h du matin heure locale à Saint Barthélémy.


Dixit Adeline :


J´espère que vous avez aimé ?

Lorsque je prends un temps et repense à la traversée, je me dis que c’est de la folie tout ça et remercie la vie et Eymeric de nous avoir porté à bon port.

L’image qui me vient à l’esprit, c’est une coquille de noix qui flotte dans le tout et le rien, qui fait corps avec la nature pour avancer. J‘ai pris conscience de l’essentiel lorsque la notion du temps est perdue même avec le GPS à l’heure UTC et le passage des fuseaux horaires, lorsque nous nous faisions branler dans les forts coups de vents, lorsque les tensions naissaient à bord, c’est une riche expérience pour ceux qui sont prêt à la vivre.

Je ne sais pas si je le referais 🤣

Je crois que parfois, il ne faut pas trop réfléchir.


Je vous dis haut et fort, vivez vos rêves, vos envies, vos folies. Soyez plus fou qu’elles !

Ne vous laissez pas manipuler par le système !

Écoutez-vous, aimez-vous ❤️

Avant la traversée, check les réservoirs d’eau et installation des filets 💪🏼